Attention allergies : comment éliminer les chenilles processionnaires

Attention allergies : comment éliminer les chenilles processionnaires

La chenille de ce papillon est un parasite hivernal commun

dans les pins d’Europe du Sud

Sur le plan de la santé humaine et animale, l’abondance de chenilles dans les secteurs fréquentés (bûcheronnage, urbanisation, loisirs) conduit à des urtications ou des allergies chez les personnes sensibles et les animaux puisque les poils urticants peuvent être transportés par le vent.

Les papillons, nocturnes, émergent au cours de l’été, de fin juin à mi-septembre selon les secteurs.

Les femelles pondent préférentiellement sur le pin noir, le pin maritime, le pin sylvestre, le pin d’Alep.

Le développement larvaire dure de 4 à 8 mois, il s’effectue en 5 stades. Dès le 3ème stade, les chenilles sont munies d’un système de défense garni de poils urticants.

De fin juillet à fin septembre, les chenilles éclosent et se regroupent en colonies au sein de «pré-nids» temporaires. Elles dévorent partiellement les aiguilles situées à proximité de la ponte : celles-ci forment des petits bouquets de couleur jaune paille puis rousse : dégâts dits «brins de paille»

Dès les premiers froids (3ème stade larvaire), elles confectionnent leur nid définitif bien exposé au soleil afin de bénéficier d’un rayonnement maximal.

A la fin du 5ème stade (février à avril), les chenilles quittent les arbres en procession pour s’enfouir dans le sol afin de se transformer en nymphes.

Dans les pinèdes où des chenilles sont présentes, certaines précautions sont recommandées :

  • Ne pas sécher le linge sous ou à proximité des pins porteurs de chenilles

  • Laver soigneusement les légumes du potager lorsqu’ils se trouvent à proximité de pins attaqués

  • Sous les pins, arroser la pelouse pendant quelques jours avant de la tondre pour que les poils urticants soient entraînés dans le sol

  • Ne pas laisser jouer les enfants à proximité d’un arbre atteint. A distance, les munir de vêtements à longues manches, de pantalons, d’un couvre-chef et éventuellement de lunettes

  • Ne toucher en aucun cas les chenilles lors des processions au sol et surtout ne pas essayer de les écraser. Se sentant agressées elles libéreraient un nombre incalculable de poils urticants. De plus ces poils seraient ensuite transportés à la maison avec les chaussures. Même mortes et au sol, les chenilles restent urticantes

  • Si un nid d’hiver même ancien est tombé au sol, il doit être ramassé avec précaution en se plaçant en amont du vent et en prenant les précautions vestimentaires données ci-dessus

  • L’utilisation sans discernement d’insecticide ou de nettoyeur à haute pression peut créer davantage de problèmes.

    Quelques moyens de lutte existent pour des arbres isolés en parcs et jardins :

    Le piège à chenilles développé par la firme « la mésange Verte » consiste à entourer l’arbre d’une collerette et d’un sachet collecteur de chenilles en dessous rempli de terre. Elles vont s’enfouir et l’utilisateur va ensuite décrocher le sachet pour l’incinérer ou le jeter sans risque.

    Le ramassage des chenilles en procession peut se faire en respectant impérativement les précautions vestimentaires

    Vous pouvez commander des pièges sur le site :

    https://www.lamesangeverte.com/fr/ecopiege-solution-efficace-et-ecologique-contre-la-chenille-processionnaire-du-pin

    https://www.ecopiege-boutique.com/22-ecopiege-transparent

    https://www.ecopiege-boutique.com/21-ecopiege-ecorce

    Pour un arbre d’une circonférence inférieure à 1,75m : environ 45 €.

    Pour un arbre d’une circonférence inférieure à 2m45 : 57 €.

    Réception entre 48 et 72 h après selon l’heure de la commande.

    En savoir plus :

    http://agriculture.gouv.fr/sections/thematiques/foret-bois/sante-des-forets/problemesphytosanitaires-en-france/les-insectes-ravageurs/

    http://pin.processionnaire.com/